Une envie de Teddy


Tutos-Patrons : mes trouvailles/mes réalisations / vendredi, avril 19th, 2019

En matière de vêtement, souvent j’ai des obsessions, de grosses envies. Celle que je viens d’assouvir, par deux fois, est une envie de TEDDY. 

On en voit un peu partout depuis quelques mois, mais  aucun ne me plaisait vraiment. 

Alors même si j’avais peur de ma lancer car c’était ma première veste et qu’il était impensable de ne pas la doubler. J’ai pris mon courage à deux mains et pour cette première version j’ai choisi le patron BURDA n° 6478. 

Et voilà le résultat

Le tissu et la mercerie utilisé

Le tissu est un piqué de coton hyper souple. J’ai juste craqué sur cette beauté. La couleur le rend discret et les motifs le rendent original. 

Pour la petite histoire, au départ je voulais faire le Teddy HB de Louis Antoinette et je pensais (sans avoir tout lu) que dans le kit (en promo à ce moment-là) le patron s’y trouvait. Et bah non !!!!! La fille n’avait pas bien lu ou avait pris ses rêves pour la réalité ……. Comme les frais de port du patron pochette s’élevait à un tiers du prix du patron lui-même et que le format PDF n’existait pas encore, alors j’ai laissé tomber et je suis partie sur le Burda  6478.

Et parce que j’aime la couleur Or en touche discrète, j’ai opté pour du passepoil doré que j’ai trouvé sur le site de  Superbison 

J’en ai mis sur le col et sur les poches. 

La réalisation du modèle : plus de peur que de mal 

Plusieurs gros points techniques qui se sont avérés finalement surmontable à force de patience, de douceur et de recommencement.

Les poches

Heureusement ce n’étaient pas mes premières poches. J’ai inauguré cette technique lorsque j’ai cousu le sweat James de Superbison pour mon fils. Un article est à venir sur le blog. 

Il restait à poser le passepoil. Pour m’aider dans cette grande première, j’ai suivi le tuto de la leçon 10 de Louise dans son livre Tout le monde peut coudre dont je vous parle dans cet article.

La fermeture éclair 

Je vous ferai un tuto pour maitriser les différentes poses de fermeture éclair très prochainement. 

Deux choses à maitriser l’épinglage et coudre droit. La chose à posséder : une pied pour fermeture éclair. 

Et bien sûr coudre doucement. 

La doublure

Ça peut faire peur, ça m’a fait peur mais au final, en suivant bien les explications, il ne s’agit que d’une version bis du modèle qu’il faut coudre sur la partie principale du vêtement. 

Elle se coud à 4 endroits différents à savoir les poignets, le col, la fermeture éclair et sur le bas du vêtement.

Corrections apportées au modèle

Ce modèle comporte en bas, sous la fermeture éclair une « extension » se fermant par une pression. Lorsque le Teddy est complètement ouvert, cette « extension » pend. Donc j’ai ajouté une pression sur l’intérieur et ça ne pend plus. 

La seconde et dernière correction a concerné la largeur des manches. Lors du premier essayage, j’ai constaté que le volume des manches me permettait de rentrer mes deux bras dans une seule manche. J’ai tout naturellement rétréci la largeur pour arriver à un résultat acceptable.

Pour conclure

Mon seul regret est d’avoir coupé trop court l’élastique des poignets. Ca n’empêche pas le porter mais ça serre un peu. 

Au final, ce modèle BURDA n°6478 est certes classique mais il me satisfait pleinement.  

Le tissu est une TUERIE. J’adore le style que cela donne. 

La leçon que j’en tire : OSEZ, TENTEZ, REESSAYEZ, TOUT EST POSSIBLE 

Bonne couture. 

Laisser un commentaire